Préhistoire et Antiquités

Sommaire cours Sommaire TD

Art néolithique (6° au 2° millénaire)

Présentationnote.gif (170 octets)

Le néolithique est littéralement le "Nouvel âge de la pierre". Cette période s'étend de -10.000 à -2.300 Lexique selon les lieux géographiques. En effet l'origine du Néolithique se situe dans le croissante fertile , région qui s'étend depuis la Turquie du sud-est jusqu'au nord de l'Irak et le long de la Méditerranée c'est à dire vers la Syrie le Liban, Israël et la Jordanie mais il est d'autant plus récent que l'on s'éloigne de cette région , la diffusion vers l'ouest s'étant faite par continuité et/ou migrations.
Il se caractérise essentiellement par des changements entre l'homme et son milieu. C'est le passage de la chasse/cueillette à celui de l'élevage/agriculture, qui engendre donc un début de sédentarisation et, par voie de conséquence, la construction de maisons "en dur" qui parfois s'assemblent en petits villages. Sur le plan technologique on voit apparaître des haches polies et de la céramique cuite.

Les hommes qui vivaient dans ce croissant fertile éprouvèrent le besoin vers -7.000 de migrer selon 2 grands flux vers l'ouest.
On suppose que les raisons de ces migrations sont : la surpopulation relative, la recherche d'autres terres cultivables et peut-être des changements climatiques

Ces migrations se sont faites selon 2 courants de diffusion

       danubien : donc le long de la vallée du Danube, vers la Turquie occidentale l'Europe centrale et l'Allemagne
       méditerranéen : via les côtes grec, italienne, espagnole et française.

La migration des arts, de la métallurgie, des plantes et légumes (blé sauvage, orge, millet...) a suivi ces migrations humaines.

Le cheptel de cette époque consistait en moutons, chèvres, porcs et boeufs; le cheval n'ayant vraiment été utilisé qu'à l'âge de bronze.

En Europe occidentale, et plus particulièrement en France, le néolithique se situe entre -6.000 et -2300, et se découpe en :

        Néolithique ancien    -6.000 à -4.500
       Néolithique moyen    -4.500 à -3.500
        Néolithique récent    -3.500 à -2.300

Le mégalithique , caractérisé par des monuments en pierre de grandes dimensions, chevauche ces 3 périodes.
 

Caractéristiques générales de l'art Néolithique en Europe

Production de sculptures en terre , représentant souvent des femmes. Céramiques plus ou moins décorées selon les sites, Maisons et petits village, Nécropoles, Tumulus et alignement mégalithique, bijoux, apparition de la roue et du chariot . Haches en silex, diorite ou serpentine. Outils liés au cycle agricole.
 

Néolithique ancien en Europe (-6.000 à -4500 en Europe)

C'est celui des migrations signalées ci-dessus (Danubien et Méditerranéen) depuis le croissant fertile vers l'Europe occidentale
On trouve donc tout au long de ces parcours des traces de cet art.
 

courant danubien :

Idole en terre cuite (Nécropole en Roumanie)
Personnage féminin assis (culture de Karanova dans les Balkans)
Céramiques peintes avec motifs enrubannés (Kukuteni en Roumanie)
Céramiques (Culture de VIN¨CA en Serbie

courant méditerranéen :

Site de Dimini en Grèce: village en pierres avec maison à 1 étage.
Poteries avec dessin cardial (nom du coquillage servant à graver le motif dans la terre)

Habits néolithiquesEn France on distingue 3 zônes :

Sud : la plus ancienne. Elle se caractérise par l'élevage du mouton, du boeuf, la culture du blé amidonnier, la création de céramique à pâte lisse et à fond rond avec l'utilisation de coquillages pour l'incrustation de motifs (céramique cardiale). Les habitants vivent dans des grottes où en plein air dans des huttes de torchis. Les sépultures sont généralement individuelles.

Est : issue de la civilisation danubienne; elle s'implante dans les grandes vallées et les bassins. Les habitants élèvent des boeufs et des porcs. Les cultures se font sur brûlis qui appauvrissent rapidement la terre et nécessitent donc des migrations fréquentes. Céramiques à dessins géométriques (dite rubanée) gravés et à fond plat. Maisons groupés en village (Cury les chaudars) de 50 à 100 habitants avec des fosses à détritus. Premiéres nécropoles

Ouest : Essentiellement la façade atlantique. Architecture religieuse et funéraire mégalithique. Dolmens recouverts d'un tumulus (kern) dont la chambre sépulcral était destinée à recevoir plusieurs inhumations. Les formes de ces dolmens évolueront des plus simples à celles avec transepts (monument de Parthenése en Bretagne). Menhirs comme à Tricastel et Carnac dont l'alignement forme des "cromlech". Ces menhirs ont 3 styles possibles : sobre et dont les dessins en écusson sont faits de lignes ondulées, de crosses..., monumentale puisqu'atteignant 20 mètres de haut à Loch Mariaquer (300 tonnes) ou baroque avec des lignes ondulées mais couvrant la totalité de la surface.

En Europe occidental ou les 2 flux migratoires se rejoignent on trouve des céramiques avec des décors linéaires; des maisons collectives et des villages de quelques maisons; des tombes isolées (sépulture de Balloy en S et Marne avec mort en position fléchie et des vases, pointes de flèches ...) et les premières nécropoles. Objets de parure en schiste ou en roches dures.

Lieux de découverte

Site de Fontenay-le-marmion : poterie en linéaire poinçonné
Site mégalithique (cf.) de la Hogue : tumulus avec des chambres en couloir, recouvertes
La roche aux fées  en Bretagne : Dolmens alignés formant couloir d'accès.
Dolmen de Barnenez recouvert d'un amas pierreux (kern)
Tumulus et alignement de Carnac
Table des marchands en Bretagne à Locmariaquer :  Pièce constituée de pierres plates de très grandes tailles levées, avec des gravures serpentiformes et de haches sur les murs, caractéristiques de l'art dolménique.
Site de l'Armor Beden : couloir de 29 dalles décoré de motifs géométriques

Dans les sépultures de Carnac des colliers en pierre semi-précieuses et des haches polies annoncent le néolithique moyen
 

Néolithique moyen (-4.600 à -3.500 en Europe)

S'étendant en direction des Alpes, du Massif Central, des Causses et de la vallée du Rhône, il se caractérise par une certaine homogénéité. A cette époque, curieusement, peu de vestiges de maisons (à cause de la mauvaise conservation des matériaux employés ??) mais des défenses pour protéger son territoire comme ces enceintes parfois très vastes en bois et/ou en pierres parfois en cercles concentriques. La céramique et l'os sont aussi utilisés pour fabriquer des statuettes généralement de femmes assises ou debouts

Camp de  l'étoile (Somme) et celui de Bourry en Vexin  (Oise) ou l'analyse  des sols montre des fossés avec talus et palissades
Apparition de la roue et donc du chariot
Sépultures individuelles en caissons ou mégalithiques

Lieux de découverte

Village de Noyen :Céramiques très peu décorés et de forme hémisphérique
Culture de Chassey (Chasséen) : vases à étranglement
Culture de Cerny : vases décorés de dessins sinusoïdaux

Sépulture à Passy (Yonne) composé de fossés parallèle très allongés (200 m env) menant a des sépultures contenant des céramiques et des vases à bouche carrée.
En Suisse : Premières cités lacustres pour des raisons de défense puisqu'il semble que les gens ne péchaient pas à cette époque.
    En Provence ces stèles néolithiques Provence : Stele neolithique  Provence : Stele neolithique

A Bercy Halle aux vins : pirogue en chêne et vase "bouteille" sans décoration.
A Jablines on a trouvé une mine d'extraction du silex ainsi qu'à Murs de Barez (Aveyron) et ailleurs en Angleterre et en Allemagne.
Couteaux à moissonner en silex fixé sur des manches en bois avec des bitumes ou résines.
Polissoir pour aiguiser les haches taillées et polir les haches polies.
 

Néolithique final (-3.600 à 2.000 en Europe)

Peu d'habitats retrouvés dans cette période comme lors de la période précédente mais de nombreux sites funéraires mégalithiques avec des sépultures collectives surtout dans le sud et avec des allées d'accès couvertes (Bazoch). Apparition de stèles et de statues-menhirs

Dans les villages disparition des enceintes. Conquête de nouveaux territoires comme ces habitats lacustres (contrairement aux croyances ils étaient construits sur les bords des lacs et rivières et non dans l'eau). Nouvelles techniques agricoles (joug, araire et travoie : système poser sur le dos de l'animal).

Les mines de silex se développent et l'habileté des chasseurs permet d'extraire des nucleus des lâmes de silex pouvant mesurer 40 cms de long !

Début d'exploitation du cuivre et de l'or

Lieux de découverte

Cave aux fées à Breuil en Vexin
Chaussée Thirancourt (Somme) ou 350 personnes environ ont été inhumées avec des outils
Haches polies et apparition d'objets imitant des formes métalliques et qui annoncent donc l'âge du cuivre et du bronze.

Le Néolithique se termine avec la généralisation de l'outillage en bronze
 

Préhistorique Chalcolithique