Arts pré-colombien

Sommaire cours

L'art pré-colombien concerne l'Amérique latine et s'étend de ~3.500 à 1521 date des premières invasions espagnoles (1532) pour le Pérou).

Caractéristiques

C'est un art vivant, souvent anonyme et essentiellement religieux, funéraire ou politique. Les représentations sont généralement symboliques car le corps humain y prend peu d'importance. Il se caractérise par le nombre et la taille des monuments. Alors que pour l'archéologie de l'ancien monde les chercheurs se trouvent devant les vestiges d'un passé révolu et sans relation avec le présent, l'archéologie pré-colombienne repose sur des bases fondamentalement différentes car l'on entre ici en contact avec des civilisations toujours vivantes, actives et dynamiques. Il y a un lien entre la recherche du passé et le présent.

Aire d'influence

L'art pré-colombien s'étend sur une aire qui comprend la région andine, soit la plus grande partie de l'Amérique du Sud et la Méso-amérique.

Méso-Amérique  (~7.000 à 1521)

Les noms de Civilisation en rouge permettent d'accéder directement au cours
 

Elle comprend le sud du Mexique, le Guatemala, le Honduras, Belize et Salvador. Ces pays regroupant des caractéristiques communes dans l'agriculture, les céramiques, l'utilisation tardive des métaux (12/13° siècle), les constructions pyramidales échelonnées ainsi que dans l'écriture le calendrier et certaines formes de sacrifices.

On y distingue 5 périodes :

La civilisation méso-américaine est très curieusement un monde sans métal : Il faut attendre le 9° siècle pour trouver les premiers objets ornementaux destinés aux élites et le 16° siècle pour trouver quelques outils fabriqués en série; alors que les techniques de la métallurgie étaient connues depuis longtemps en Amérique du sud. Egalement, on note peu de différences entre les outils du 3° millénaires avant JC ... et ceux du 16° siècle de notre ère.
Nous n'étudierons dans ce cours que 2  civilisations :Pré-classique avec les Olméques et Classique avec la civilisation de Téotihuacan. 

Civilisation Olméque (~1.200 à ~500)

Elle  brilla entre ~1200 et ~500 sur les cotes du golfe du Mexique, dans le Vera Cruz et le Tabasco mais aussi jusqu'au Guatemala et en Salvador. C'est une région tropicale où l'on trouve peu de pierres ce qui explique les types de construction. Cette société était fortement hiérarchisée. L'origine des Olméques est encore énigmatique; leurs lèvres épaisses et les traits négroïdes peuvent laisser penser qu'ils immigrèrent dans cette région.(En aztèque Olméque signifie : originaire du pays du caoutchouc)

Les premières cités

Etudions les vestiges des 2 grandes cités olméques. Orientées Nord/Sud, elles ont un plan rigoureux. Les maisons sont en terre battue.

Tete en basalte - Olméque- San Lorenzo (~1200 à ~1100). C'était une cité d'environ 2.500 âmes avec des adductions d'eau et des réservoirs.

- La Venta (~1100 à ~800). Cette cité établie dans les marécages comporte des pyramides et des temples ainsi que des jeux de balle , des plates-formes L'une des pyramides de la Venta fait 130 m de diamètre et 30 m de haut, et elle est en terre battue recouverte d'un pavage en mosaïque de pierres. Les sépultures sont en dalles de basalte noir.
 

Sculptures

Les Olméques sont célèbres par leurs sculptures monumentales en basalte sculptées en ronde bosse : Autels, stèles et têtes colossales. Ces sculptures tendent à minimiser les détails et le décor pour aborder l'objet dans sa plénitude :

Autel olmeque à La Venta- San Lorenzo  : Tête de 2,85 m de haut pesant 16 tonnes (certaines atteignaient 40 tonnes) aux traits négroïdes caractéristiques des Olméques
- San Lorenzo : Tête  avec coiffure à ruban en bandeau et pendants d'oreilles
- La Venta : Autel monolithique avec une niche creusée à sa base abritant un personnage jambes croisées. Sur le pourtour du haut un jaguar stylisé. Sur les cotés des scènes de 2 ou 3 personnages stylisés et en bas relief
- La Venta : 5 stèles pouvant dépasser 3 mètres de haut, à la taille mal dégrossie, et sculptées en moyen relief de personnages de face, entourés d'autres personnages de profil (peut-être les ancêtres du personnage central)

Autres types de sculpture

Masques jade Olméques - La VentaElles peuvent être en basalte, serpentine, jade...

- Le "scribe" de San Lorenzo aux proportions peu anatomiques
Statuette de Las Limas - Olméque - Le "prince" de San Lorenzo (1 m 30) dont le corps peu travaillé aux formes lourdes est surmonté d'une tête et coiffure plus fouillées
- Le "lutteur" de San Lorenzo (66 cms) d'allure assez "dynamique"
- Le monument 34 (80 cms) : probablement un joueur du jeu rituel de la balle, aux bras surajoutés
- Seigneur de Las Limas en serpentine portant un bébé aux traits de jaguar dans une position "flasque" pouvant suggérer qu'il est mort. Remarquer l'étirement des têtes, les traits étirés, les coins pendants de la bouche
- Monument 19 de San Lorenzo (85 cms). Scène en moyen relief d'un serpent à sonnette  ondulant avec un prêtre assis dans l'une des boucles formée par le corps. 2 cartouches devaient contenir un texte.
- Figurines disproportionnées (la tête = 50% du total) massive aux traits à la fois humain et félin en pierres dures parfois avec des chevelures rapportées en papier, basalte, poils...
- Des masques, assez rares, aux yeux en amande, bouche charnue et légèrement pendante sur les cotés
- Des céramiques, statuettes de bébé, objets courants, animaux dont les détails sont obtenus par grattage
 
 Pyramide du soleil à Téotihuacan

Civilisation de Teotihuacan (An 1 à 750)

Elle s'établit dans le bassin de Mexico ( à environ 50 kms ) entre l'an 1 et 650 donc vers la fin du préclassique. C'était à l'apogée une ville immense de 100.000 habitants, construite de pierres située à 2.300 m d'altitude. Cette civilisation chuta très brutalement après 650, probablement sous les coups des barbares Chichiméques venus du nord ouest du Mexique.

C'était une civilisation fondée sur le culte des divinités terrestres et agraires (dieu de la pluie, de l'eau , serpent à plumes); elle ne possédait pas véritablement d'écriture.
Les terres volcaniques sont fertiles. Mines de cinabre (oxyde de mercure) servant aux teintures.
 
 

  Téotihuacan fut un centre artisanal et une ville religieuse. L'allée principale (allée des morts ) de 1.700 m est orientée N/S et les pyramides, temples, palais et plates-formes étaient répartis de part et d'autre de cette allée centrale. Trois périodes de construction :
Temple de Quetzacoatl à Téotihuacan

Pyramides

Place de la Lune à Téotihuacan- Pyramide du soleil à l'est de l'allée des morts fut construite au dessus d'une grotte. La façade est orientée (donc vers l'ouest , monde des morts). Elle fait 225 m de coté sur 75 m de haut et son volume approximatif est de 1,3  million de m3.

A l'origine à 4 niveaux, elle fut restaurée avec un 5° niveau. Au sommet un petit temple. La masse de la pyramide est constituée de briques de terre crue et de terre de colmatage avec une armature de piliers en bois. le parement de pierres était peint de couleur rouge

- Pyramide de la lune. Elle fait 140 m de coté et culmine à 46 m. Elle est de même constitution que la pyramide du soleil mais il n'y a pas de grotte en dessous.

Il faut savoir que ces pyramides étaient périodiquement agrandies par empilement au-dessus de la pyramide existante

Autels et Palais

Coupe d'un Talud-tablero - Petits autels répartis de part et d'autre de l'allée des morts, en paliers, présentant une curiosité appelée Talud-tablero, inventé par les teotihuanacanos, qui consiste à renforcer la base du panneau vertical en créant une pente d'appui à sa base. Ce système constructif sera repris par d'autres civilisations locales comme les mixteques.
- Temple de Quetzalcoatl . Quetzalcoatl, c'est le serpent à plumes auquel ce temple est dédié.  Il était peint avec 7 paliers et se caractérise par des sculptures en ronde bosse sur le pourtour des escaliers d'accès et sur les Talud-tableros (tête et serpent à plumes alternés). C'est au pied de ce temple qu'eut lieu le sacrifice humain de 126 jeunes gens  (peut-être un rite de fondation)

- Petits palais de plain pied, sans fenêtre, comportant un autel central. Le plus célèbre s'appelle le palais de Quetzal-papaloctl peint à l'origine : peintures murales dédiées aux vivants, probablement un aide mémoire pour l'exécution des prières ou lors des cérémonies, réalisées sur une épaisse couche de stuc. Les personnages et animaux sont de front. :
- Fresque du paradis de Tlaloctl ???Serpent Quetzacoatl
- Déesse de l'eau de 3 m 19 de haut dont la tête reste monumentale par rapport au corps
 

Masque mosaique - TéotihuacanAutres types de sculpture

- Masques recouverts de mosaïques sur une base en pierre. Motifs géométriques
- Figurines en pierre au visage sur proportionné
- Vases tripodes à pieds rectangulaires ajourés, parfois stuqués et peints . Finition par la technique du grattage faisant ressortir les couches internes de la matière
- Encensoirs à couvercle très fouillés, en ronde bosse, et haut en couleurs. Certains éléments sont interchangeables
- Le "pato loco" (canard fou) sur lequel ont été fixé des coraux et coquillages représentant la fertilité et l'eau. Il s'agit d'un objet rituel très connu
   Le canard fou - Téotihuacan

Téotihuacan a disparu en quelques années vers 950, sous la domination Toltéque,  probablement à cause de sa démographie importante , d'une révolution provoquée par une nouvelle vague de guerriers venus du nord (que symbolise le dieu du ciel nocturne) qui eut pour résultat la défaite du serpent à plumes et l'instauration de sacrifices humains et la domination d'une aristocratie militaire
 
 


Les Mayas