Moyen Âge

Sommaire cours  Villes gothiques en Europe   Site1  Ministére de la culture

Fin 13° siècle en France et en Europe

Un peu d'histoire

En France : Saint Louis règne de 1235 à 1270. L'ouest de la France est unifié et le pouvoir royal y construit des forteresses, comme à Angers. Le comté de Toulouse est  sous le contrôle du roi et subit de ce fait  l'influence gothique.  Louis 9 souhaitant entretenir des relations calmes avec l' Angleterre,  rend  à Henri 2 ses anciennes possessions françaises que Philippe-Auguste avait reprises.  L'administration prend forme et l'on travaille sur le droit administratif. Saint Louis participera a 2 croisades... pour son malheur : En 1248 ou il est fait prisonnier et en 1270, lors de la  8° croisade ou il mourra à Tunis. Philippe 3 le Hardi lui succède puis Philippe le Bel qui régnera de 1285 à 1314. Sous son règne le pouvoir royal s'impose plus encore. On met en place un système d'imposition et une cour du Parlement. C'est en 1302 que le roi convoque pour la première fois l'ensemble des trois ordres (ou états, qui deviendra le Tiers Etat) : la noblesse, le clergé et la bourgeoisie. En 1305 Philippe le Bel entre en conflit avec Boniface 8 et la papauté s'installe à Avignon en 1309 pour prés d'un siècle ... avec de nombreuses "turbulences". Le conflit avec les templiers de 1307 à 1312 entraîne la disparition de cet ordre issu des croisades. A l'extérieur, les guerres entreprisent par Philippe le Bel amènent Lille, Douaix, Béthune à la France.

Culturellement, l'art français rayonne en Europe et le rôle intellectuel de Paris se renforce avec la création de son université

En Angleterre : Henri 3 règne, puis Edouard 1° (1272-1307) et les conflits avec la France (qui tente de récupérer la Guyenne, dont les anglais supportaient déjà mal la vassalité vis à vis du roi de France alors que celui-ci était moins puissant que le roi d' Angleterre), annoncent la guerre de 100 ans.

En Germanie : Frédéric 2 est roi. Dans le domaine des arts il est influencé par ses origines siciliennes (Château de Castel-del-monte,  sa statue de Barletta...)
 

La sainte chapelleArt en France au 13° siècle

- Trois reliques achetées par Saint Louis  : Couronne d'épine , morceau de la vraie croix et morceau de la sainte lance, ont justifié la construction de la Sainte Chapelle pour abriter et  glorifier ces reliques (1244-1248)
- Sainte Chapelle (attribuée à Pierre de Montreuil mais réalisée par de nombreux ateliers) construite sur 2 niveaux :

L'accès entre les 2 niveaux se fait par un escalier à vis construit dans chacune des tours latérales. Les vitraux forment un programme iconographique cohérent; chaque vitrail est constitué de nombreux médaillons historiés liés par des parties décoratives, l'ensemble représente l'ancien testament dans la nef , et  la vie du Christ dans l'abside. Les reliques sont dans une tribune spéciale :
- Reliquaire de 3 saints du Beauvaisis acheté par St Louis en argent doré, belle ciselure : noter les profonds plis à bec des habits caractéristique de la représentation du 13° -
- Statue de la vierge à l'enfant en ivoire d'un parfait raffinement, la courbure de la défense a judicieusement était utilisée pour le déhanchement. Rehauts de polychrome pour la ceinture, les joues ...
- Reliure évangéliaire en métal doré : Crucifixion sur une croix ornée avec St Jean et la Vierge. Formes souples des 3 personnages
- Psautier de St Louis (reproduction) : Enluminure de l'arrivée de Josuée après la chute des murs de Jéricho, à l'arrière plan architecture gothique rayonnante. Couleurs fraîches à dominantes bleu et rouge

Avec l'allégement des murs et la recherche de la lumière, surtout vers le choeur, les fenêtres hautes s'agrandissent, les triforium s'ouvrent à la lumière les portails latéraux et occidentaux s'ornent de rosaces qui, avec leur surface croissante, posent le problème de leur résistance au vent (un vent de 100 km/h exerce une pression de 10 tonnes sur une rosace comme celle d'Amiens ou de Notre-Dame qui font 13 m de diamètre)
 

En Champagne

Durant cette fin du 13° siècle, le gothique trouve en Champagne un écho particulier par la présence de nombreux artistes et grace à la richesse de la région qui voit naitre de nombreux mécénes. C'est l'age d'or du gothique champenois (reims, chalon, st amand, troyes....).

St Urbain à TroyesSt Urbain à Troyes- St Urbain de Troyes (1262-1270) : Plan à 3 absides et transepts. Nef a 2 niveaux dont le triforium est remplacé par  les fenêtres qui prennent plus d'ampleur. Beaux vitraux des prophètes, d'influence byzantine dans le traitement des visages.
 

Dans le midi

Le comté de Toulouse est rattaché à la France, et l'art gothique y exerce son influence

Cathédrale d'Albi

- Cathédrale d'Albi , en briques. A nef unique, flanquée de chapelles logées entre les contreforts. Le choeur n' a pas de collatéraux. Dans la nef des voûtes d'ogives quadripartites très larges. Vue extérieure : Contreforts circulaires donnant l'impression austère d'une forteresse, géométrie générale très longiligne. Les peintures sont du 14° et du 15° siècles
Eglise des jacobins à Toulouse 13° et 14°s- Toulouse : Couvent des Jacobins : Eglise à double nef séparées par des colonnes (1270) . Les fenêtres hautes prennent la place du triforium. Les voûtes de brique forment un jeu graphique
 

Sculptures en France

C'est la fin du style sévère, témoignage particulier du "style 1200". Tendance à l'empilement des linteaux en registres au-dessus des porches

Jubé de St Etienne du mont- Statue de Childebert (1249) au réfectoire de St Germain des prés. Apprécier la recherche dans la chevelure et la barbe et la plasticité des plis. visage calme et souriant
- Tympan du portail central de Notre-Dame : 3 niveaux de linteaux. Au linteau supérieur le Christ en majesté  couronne la vierge en présence d'un ange à la lance. Recherche plastique du détail. On remarquera les disparités qui signent l'oeuvre de plusieurs sculpteurs.
- Jubilé de la cathédrale St Etienne de Bourges (de 1240 mais détruite au 18° s). Il comportait une tribune pour la lecture des évangiles. Nombreuses sculptures célèbres de grande qualité mais très mutilées
- Statues des apôtres de la Sainte Chapelle (polychromes au 19° s) : Remarquable individualisation des personnages et sens plastique. Les drapés blousant et la souplesse des plis soulignent le corps. Effet de volume
- Série de gisants commandés par Saint Louis (1263) : Tombeau de Robert le Pieux
- Façade de la cathédrale de Reims : Sculptures antérieures à 1255 au portail central: Série d'anges à la chevelure bouclée et au visage expressif. Statues dans l'ébrasement des portes. Le revers de la façade est entièrement sculpté de petites niches accolées contenant une statuette
Portail de la cathédrale de Rouen- Cathédrale de Rouen : Portail sud dit "La calande". Sur les contreforts et les parties hautes un développement important d'éléments sculptés. Comme à Reims des sculptures couvrent le revers du portail

Fin du 13° siècle, apparaît des sculptures de petites dimensions pour les autels ou la décoration intérieure de l'église, en pierre ou en bois.

- Eglise de Wargnies : Vierge à l'enfant en bois. Ronde bosse
- Série d'anges en bois, aux ailes déployées, dorés. Étirement des figures, hanchement, joliesse des traits. recherche plastique.
- Vierge à l'enfant de Saint-Amand-les-pas. Remarquez la torsion des bustes et les drapés très creusés
- Sculptures du tour de choeur de Notre-Dame de Paris qui content la vie du Christ de la naissance à la résurrection
- Eglise dominicaine de Poissy (1297) :

- Ensemble de sculptures de l'église d'Ecouis , ou naquit Enguerrand de Marigny, grand argentier de Philippe le Bel (1260-pendu à Montfaucon en 1315) du début du 14° siècle. Voir entre autres une sainte Véronique remarquable statue par les traits du Christ reproduit  en très bas relief sur le saint suaire en pierre, d'un réalisme frappant, qu'elle présente à bout de bras.
 

Objets d'art

- Reliquaire en forme d'église de Saint Thorin d'Evreux (évangélisateur). Figures en reliefs et parties architecturées, émaux et plaquettes de filigranes.
- Polyptyque contenant un reliquaire de la vraie croix. En bois. Oeuvre de Floreffe, il démontre l'influence architectural du gothique rayonnant en France
- Groupe de la descente de croix (1270) en ivoire. Qualité des figures, respect des formes souples, drapés à plis en bec. Reste de polychromie
 

Hors de France

Angleterre :

- Reconstruction de la nef et du transept de Westminster inspirée du modèle chartrain
- Gisant en bronze doré de la reine Eléonore de Castille au visage assez rond et idéalisé

Germanie

- Cathédrale de Cologne : Reconstruite en 1248. Adoption de claire-voie à la place des tribunes. Inspiration de la Sainte Chapelle par les statues d'apôtres  adossées aux piliers du Choeur (Mouvement du torse, déhanchement, drapés amples et fouillés, polychromie)
- Cathédrale de Namburg : Elle a conservée son jubé. A la  base de chaque pilier, au dessus du soubassement : couple de statues
 
 

Style 1200 et début 13° siècleL'art gothique au 14° siècle en France et en Europe