Moyen Âge

Sommaire cours    Basilique Ouvrage de J Skubizeski  Site1 Site 2
 

Haut Moyen-age (5° au 8° siècle)

Introduction

Fin du 3° siècle les crises politiques et économiques, entraînent les réformes entreprises par Dioclétien et Constantin. Par ailleurs la pression des barbares s'accentue aux limes de l'empire et en 406 ceux-ci franchissent le Rhin et envahissent l'Europe de l'ouest et surtout la Gaule (Wisigoths au sud et au centre et Burgondes en Bourgogne et Dauphiné)  l'Espagne (Wisigoths, Suéves et Vandales) et l'Italie (Ostrogoths).

Par ailleurs la christianisation se développeConstantin en 313 se convertit et Théodose en 382 déclare le christianisme religion d'état. Aussi le rôle des religieux devient de plus en plus prédominant dans l'administration

On assiste dés le 3° siècle au développement de la vie monastique . Le latin reste le support de communication oral et écrit des religieux.
 

Architecture et décor

Elle se  tourne vers la représentation de l'homme et du monde qui l'entoure. Les chrétiens adoptent la basilique civile romaine comme lieu de leur culte; initialement charpentée, avec des baies sur les cotés longs, et rejettent ainsi les temples païens des romains.

  Apparaîssent des édifices à plan centré basé sur le cercle, le carré ou l'octogone entouré de demi-cercles; à l'origine à vocation thermale ou de loisirs chez les romains, mais adopté comme édifice religieux par les chrétiens.

Les personnages sont représentés avec de très grands yeux; traits figés et impersonnels, l'individualisation se faisant plus par les vêtements et la chevelure que par les expressions du visage.

- Église de Ravenne (capitale de l'empire romain au 5° siècle)  du 4° siècle à 3 nefs, en brique au plafond et aux bas-cotés peints (6° s). Au dessus des fenêtres latérales des mosaïques. Nef de Ravenne

- A Rome dans les culs de four de St Come et St Damien (526/530) très beau Christ dans les nues entouré des saints Paul, Pierre, Come et Damien et du pape Félix 4.

A plan centré :

- Église St Laurent à Milan (fin 4° s: Théodose) quadrilobée à2 niveaux de tribune et coupole centrale.

- Baptistère de Fréjus. Les baptistères à l'origine étaient indépendants de l'église car seul l'évêque avait pouvoir de baptiser. Les colonnes en marbre et porphyre entourent la piscine servant au baptême.
 

Sculptures, enluminures et ivoires

Sarcophages taillés dans des pierres dures et sculptés de scènes de loisirs, de chasses ...

- Sarcophage de Trinquetaille à Arles . Dans les scènes de danse les personnages sont schématiques et peu individualisés.

- Deux colonnes du sanctuaire (5° s) de Notre Dame de la Daurade à Toulouse évoquant le décor de mosaïques dorées de l'édifice. Les fûts des colonnes sont recouverts de pampres de vigne sculptés et les chapiteaux composites forment un seul bloc avec le fût.

 

Manuscrits : Abandon progressif du rouleau à l'avantage du codex ancêtre du livre. St appolinaire de Ravenne. Rois mages - 6° siécle

- Pentateuque de Tours . 9 enluminures d'un manuscrit hébreux des 6 et 7° siècle, dont celle de l'Arche de Noé très naïve mais détaillée anatomiquement.

Ivoires venant d'Asie et d'Afrique  travaillés sous forme de plaquettes à écrire ou à offrir lors d'un événement. Les scènes en bas relief montrent des personnages de profil, ou de 3/4 aux mouvements bien rendus

- Feuillet des Symmaques et des Nicomaques formant un diptyque symbolisant un mariage entre ces 2 familles.
- Diptyques de Milan et celui de Munich avec des représentations religieuses

Au 6° siècle les représentations deviennent plus figées et plus frontales. Les reliefs sont plus aplatis.

- Fauteuil épiscopal de Ravenne recouvert de plaques d'ivoire sur le dossier  et les accoudoirs et représentant des scènes religieuses

- Représentation de la Vierge en majesté, entourée d'anges (Saulieu) Jésus sur ses genoux. Bordure en métal

- Fin 8° siècle un feuillet du diptyque de Genoels-Elderen. En haut l'Annonciation et en bas la Visitation.
 

Apport des peuples barbares

Les troupes de barbares qui par un effet d'accordéon se repoussent les unes les autres,  franchissent les limes de l'empire dés la fin du 4° siècle, et engendrent troubles et désordres. Mais ils apportent également leurs cultures et leurs règles sociales.

- Tombe de Childéric à Tournai (capitale des Francs initialement installés en Belgique au 5° siècle) contenant  fibules, fourreau d'épée ... en or cloisonné de grenat

- Fibule de dignitaire Ostrogoth en or cloisonné représentant un oiseau
 

En Italie aux 6 et 7° siècles

Basilique St Vital à Ravenne-Cour de Théodora-6° siécle  Les Ostrogoths s'installent en Italie au 6° siècle et Ravenne joue un rôle important. L'Italie reprise par Justinien est de nouveau envahie par  les Lombards au 7° siècle.

- Reliure d'un manuscrit (Monzat Theodelinde en Italie du nord) en or , pierres précieuses et camés enchâssés.

- Arcatures du 8° s à décor végétal (influence iconoclasme)

- Basilique St Vital à Ravenne : Cour de Théodora (6° siècle). Voir ci-dessus.

Au 7° siècle les premiers symptômes de l'iconoclasme qui refuse la matérialisation du sacré et qui s'imposera au 8° siècle se fait ressentir dans les arts.
 
 

Espagne

Justinien qui avait repoussé les Ostrogoths d'Italie ne peut reconquérir l'Espagne envahie au 6° siècle par les Wisigoths. Ceux-ci deviennent chrétien orthodoxe et développent une civilisation brillante autour de Tolède jusqu'à l'invasion musulmane de la fin du 7° siècle.

- Eglise San Pedro de la Nave (660). Edifice en forme de croix latine. Les blocs de pierre sont appareillés à joints vifs (sans mortier). A l'intérieur, décor sculpté à thème chrétien (chapiteau représentant Daniel dans la fosse aux lions

- A Guarrazar magnifique couronne en or du roi Wisigoth Receswinthe (642-672). En or cloisonné, saphirs et longues pendeloques de verre aux extrémités décorées de perles, elle était seulement destinée à être suspendue. .

- Dans les Asturies, à Naranço, édifice en pierre de moyen appareil. Voûtes en berceau et colonnes striées.
 

Iles britanniques

Forte romanisation au 4° siècle. En Irlande évangélisée fin du 4° siècle apparaît un monachisme très fort et très rigoureux et des missionnaires évangélisateurs.. Fin 6° siècle, le pape Grégoire  le Grand (540-604) envoie une mission pour convertir les Angles du sud de l'Angleterre.

Orfèvrerie surtout irlandaise

- A Sutton-Hoo tombe d'un prince saxon contenant des monnaies, plateaux parures en orfèvrerie cloisonnée et entrelacs animaliers.

Copie de manuscrits

- Livre de Durrow (Irlande 675). Plusieurs pages ornementales à motifs chrétiens et animaliers. Couleurs vives et franches
- Apport de manuscrits italiens fin du 6° siècle : Codex Amiatinus
- Manuscrit des évangiles d'Echternach

Croix monumentales et stèles

- A Hanmy une croix celte
- Calice de Tassilon , offert par le duc de Bavière Tassilon 3 a une abbaye (8° s). Fabriqué dans les îles britanniques, en or et argent, gravé de motifs religieux.
 

Gaule mérovingienne (428 - 751)

Invasions  barbares entre le 6 et le 8° siécleEn 428, date reconnue de naissance de la dynastie mérovingienne, la Gaule est occupée a l'extrême Nord par les Francs principalement présents en Belgique, à l'est par les Alamans, au sud-est par les Burgondes, au sud-ouest par les Wisigoths qui étendent leur domination sur l'Espagne. Seul état gallo-romain restant celui de Siagrius en Ile de France et Normandie.
L'unité se fera sous Clovis (482-511) qui se convertira à Reims en 496.

Entre le 6° et le 8° siècle ces barbares s'intégreront à la souche gallo-romaine pour créer la civilisation mérovingienne. (Histoire des Francs de Grégoire de Tours).

- Sarcophage de St Drozin à Soissons en marbre, à décors de pampres, colonnes striées aux angles et initiales du Christ au centre des panneaux.
- A Poitiers on voit l'évolution du baptistère en pierre de petit appareil et en briques
- Tombe semi souterraine de l'abbé Mellebaude. Dans cet hypogée chaque marche qui mène au tombeau est décorée d'entrelacs et frises sculptées. Le tombeau la sculpture est en moyen relief (déb 8° s)
- Sarcophages mérovingiens en marbre puis en pierre locale, parfois en plâtre
- Dans les sépultures des éléments de parure : boucle de ceinture en bronze doré
- Fibule de Limons associant pleins et vides avec en son centre la face du Christ (7° s) stylisé et traité comme un masque
- Calice en or, d'influence byzantine à l'anse en forme d'oiseau
- Patène avec bord et croix centrale en orfèvrerie cloisonnée
- Reliquaire de St Benoit/Loire en forme de petite maison. Décor de rosaces sur les cotés, de saints et saintes sur le couvercle en double pente

En Ile de France et à Paris : Il ne subsiste pas  de monument en élévation mais à Jouarre un petit édifice funéraire (~630) en appareil soigné avec un jeu de pierres en forme d'hexagone, octogone ou losange. Les chapiteaux sont d'influences greque et byzantine. Deux très beaux sarcophages.

En 751, Childéric 3 est déposé par Pépin le Bref.

Les Carolingiens