Les Temps Modernes - Le 19° siècle

Sommaire cours Liste des artistes

 

L'impressionisme

Edouard MANET (1832-1883)

Frédéric BAZILLE (1841-1870)

Gustave CAILLEBOTTE (1848-1894)

Caillebotte, Gustave (1848-1894), peintre français, ami et collectionneur des impressionnistes, qui a légué à l'État une importante collection de tableaux. Issu d'une riche famille bourgeoise, Gustave Caillebotte, licencié en droit, décida de se consacrer à la peinture et entra, après un voyage en Italie, à l'École des beaux-arts en 1873. Il hérita alors de la fortune de son père. En achetant parmi les premiers les œuvres de jeunes peintres d'avant-garde que l'on venait de baptiser «?impressionnistes?», il devint leur ami et leur mécène. Il exposa huit de ses toiles en 1876, à la seconde exposition impressionniste et rompit alors définitivement avec l'académisme de sa formation. Son style très personnel le distingue des autres impressionnistes : ses personnages conservent une grande netteté, ses cadrages et ses points de vue sont raffinés et audacieux. Son œuvre la plus célèbre, les Raboteurs de parquet (1875) traduit son intérêt pour les sujets chers aux écrivains naturalistes : scènes de travail et de la vie urbaine. Ce n'est qu'après 1882 que Caillebotte a adopté une manière plus proche des impressionnistes : fragmentation de la touche, travail sur les effets de la lumière, et peint des paysages campagnards. À sa mort, Gustave Caillebotte légua une importante collection d'œuvres impressionnistes à l'État. Sur les soixante-cinq toiles concernées, l'administration n'en accepta, après une violente polémique, que quarante. Leur exposition, en 1897, au Luxembourg, provoqua un scandale, traduisant l'incompréhension dont était alors encore victimes les peintres impressionnistes. « Caillebotte, Gustave », Encyclopédie Microsoft® Encarta® 2000. © 1993-1999 Microsoft Corporation. Tous droits réservés.

Claude MONET (1840-1926)

Degas (1834-1917)

Auguste RENOIR (1841-1919)

Camille PISSARRO (1830-1903)

Alfred SISLEY (1839-1891)

 

Art pompier et art nouveau. Académisme ??? Le post-impressionisme