Les Temps Modernes - Le 18° siècle

Sommaire cours Liste des artistes

Objets d'art

France

Charles CRESCENT (1685-1768)

 

Bernard van RISEN BURGH dit BVRB (1696-1767)

 

Les fréres MARTIN

Robert MARTIN (1706-1765), Etienne (--1770) et Julien (-1782). Ils ont été les inventeurs du vernis Martin qui imite à la perfection la laque chinoise trés à la mode au 18° siécle que l'on étalait en plusieurs couches (jusqu'à 40) et qui pouvait être colorée de plusieurs teintes

 

Famille TILLIARD

Nicolas et Jean-Baptiste 1° (1685-1766) grand ébéniste de l'époque Louis 15 qui réalisa avec son fils Jean-Baptiste 2 des meubles et surtout des siéges où le bois taillé et sculpté est enrichi de dorures, de décorations et de tapisseries en fonction de chaque ouvrage

Michel CRESSON

dd

Julien LE ROY

La famille Le Roy se composait de Julien Le Roy (1686-1759), horloger du roi, et de ses quatre fils: Pierre (1717-1785), horloger du roi et membre de l’Académie d’Angers; Jean-Baptiste (1720-1800) membre des Académies des sciences et de la marine, de la Royal Society, de l’American Philosophical Society et de l’Institut de France; Julien-David (1724-1803), membre des Académies d’architecture, des inscriptions et belles-lettres et de la marine, de l’Institut de Bologne, de l’American Philosophical Society, de la Society of Antiquaries of London et de l’Institut de France; et Charles (1726-1779), conseiller du roi, professeur de médecine à l’université de Montpellier, agrégé de la faculté de Médecine de Paris, membre de l’Académie des sciences, de la Royal Society, de la Société royale de médecine et des Académies de Montpellier, Nîmes et Toulouse. C’est donc avec justesse qu’un contemporain avait noté qu’on «n’avait peut-être jamais vu tant de titres académiques dans quatre personnes d’une même famille.» Les travaux des Le Roy étaient très divers. Ils participaient pleinement aux principaux débats scientifiques des Lumières et s’intéressaient à la technologie appliquée aux problèmes d’utilité publique. Julien Le Roy était exemplaire de ces tendances; il fut reconnu de son vivant comme celui qui avait redonné la première place à l’horlogerie française. Il était un des fondateurs et le directeur de l’éphémère Société des arts au début des années 1730, établissement s’occupant de recherches en rapport avec la navigation et le perfectionnement d’instruments de précision. Les travaux de Julien Le Roy exigeaient des connaissances d’astronomie et de physique très étendues et son œuvre fut poursuivie avec génie par son fils aîné. Le nom de Pierre Le Roy est étroitement lié au perfectionnement des montres marines permettant de déterminer les longitudes, et ses recherches furent couronnées par l’Académie des sciences en 1769. La physique fut également cultivé par Jean-Baptiste Le Roy, auteur d’une centaine d’articles sur les arts mécaniques pour l’Encyclopédie. Ses intérêts divers s’étendaient à la détermination de la meilleure manière d’éclairer les rues de Paris et à l’organisation hygiénique des hôpitaux. Il fut un ami proche de Benjamin Franklin et le plus important partisan en France de ses idées sur l’électricité. Il étudiait l’utilisation des paratonnerres sur les bâtiments et les navires ainsi que l’application de l’électricité à l’étude des phénomènes de la vision. Charles Le Roy partageait cet intérêt pour la fonction des organes des sensations, publiant des mémoires sur la manière dont l’œil s’adapte pour apprécier les distances. Cette évocation de son milieu familial est indispensable car c’est par rapport à celui-ci que se situent les expériences conduites sur la propulsion et les voilures de navires par Julien-David Le Roy entre 1763 et 1787, ainsi que les idées théoriques qu’il élabora dans ses principaux écrits sur l’architecture.

Famille CAFFIERI

Cette famille connu une renommée considérable en France. Filippo fut ébéniste au service de Mazarin (1634-1716), Jacques (1678-1755) un des plus grand représentant du style rocaille : Horloge du Dauphin, Philippe fils de Jacques (1714-1774) et Jean-Jacques second fils de Jacques (1725-1792) fut éléve de Lemoyne et auteur de nombreux bustes : Rameau, Corneille ... Sensible à l'influence du Bernin

François Thomas GERMAIN (1726-1791)

Orfévre et sculpteur du roi en 1748, il réalisa plusieurs services de table et travailla pour des souverains étrangers (Russie, Portugal...). Il imagina des créations de trés haute qualité et s'orienta le premier vers le néo-classique. Il exécuta également des bronzes d'ameublement comme le Feu du Louvre (1757).

Jacques Nicolas ROETTIERS (1736-1784)

Orfévre, il exécuta avec son pére Jacques un des maitres de l'art rocail un service de table pour Louis XV, puis une vaisselle pour le Maréchal du Barry. En 1770 Catherine II de Russie lui commanda, pour son favori le comte Orloff un service de table en argent considéré comme un des premiers ensemble d'orfévrerie néo-classique.

Famille HANNONG

Famille de céramistes : Karl Franz (1669-1739) et Paul-Anton (1700-1760)

Pays Germaniques

Johann August NAHL (1710-1785)

ss

Christian Friedrich LEHMAN

ss

Famille PICHLER

Antoine (1697-1779), Johann et Luigi (1673-1754????) en tant qu'orfévres et lapidaires réalisérent des copies en verre des plus belles pierres précieuses de la collection impériale que François 1° destinait au pape Pie VII. Les piéces que Luigi tailla reproduisent des modéles antiques

Heinrich Whilehm SPINDLER

ss

Johann Melchior KAMBLI

ss

Johann KANDLER

ss

Italie

Pietro PIFFETTI (1700-1777)

Ebéniste et sculpteur sur bois de formation romaine qui travailla à Turin, à la cour de Savoie, où il réalisa des séries de meubles caractérisés par de somptueuses incrustations polychrome en nacre, os, ivoire et bois rares, sur fond sombre; souvent enrichis de sculptures et de bronzes dorés

Francesco LADATTE (1706-1787)

Il travailla longtemps à Paris ou il participa avec succés à divers salons. Il exécuta des oeuvres élégantes en marbre dans le style barique tardif : Judith et des bronzes dorés pour les meubles du cabinet de toilette de la Reine, le trône en argent de la cathédrale (1752) ou une pendule conservée au Palais Royal

Angleterre

Thomas CHIPPENDALE (1718-1779)

Ebéniste de trés grand renom, il écrivit un recueil de modéles de meubles qui contribua grandement à la diffusion en Angleterre , et même à l'étranger du style ornemental qui prit son nom. Ses meubles, surtout en acajou, constituent une interprétation très libre et fantaisiste des thémes rocail et gothique. Décoration exhubérante pour les piéces ornementales (comme les coiffeuses et les consoles) il conserva pour les meubles d'usage courant l'équilibre et la solidité propres à l'ébénisterie anglaise. Son style domina jusqu'à l'arrivée du néo-clasique introduit par Adam.

Paul CRESPIN

ff

Luke LIGHTFOOT

John LINNELL

 

Italie

Sculpture

Innocenzo SPINAZZI

jj

Francesco QUEIROLO (1704-1762)

Participe à la décoration de la fontaine de Trévi à Rome en réalisant 'lune des 4 saisons (Automne). Travailla également à la décoration de la chapelle de Sangri ou il exécuta le groupe de la désillusion de style baroque.

Giuseppe SANMARTINO (1720-1793)

Travailla beaucoup à Naples. Modeleur de figurines pour des créches il associe des accents pathétiques et des prouesses techniques comme dans le Christ voilé pour la chapelle Sansevero ou Allégorie pour une maison chartreuse. Nombreux monuments funéraires et staues pour les églises de Naples.

Pays Germaniques

Sculpture

Luke LIGHTFOOT

John LINNELL

 

Egid Quirin ASAM (cf cours 3)

k

Joseph Anton FEUCHTMAYER (1696-1770)

k

Ignaz GUNTHER (1725-1775)

Egalement architecte, il travailla dans des monastéres et dans les chateaux du nord de la Baviére dans un style rococco international. Ses personnages sont trés expressifs et mouvementés, généralement polychromes, dans un style baroque tardif. Il réalisa aussi des autels d'église et pour la ville de Munich un groupe de l'ange gardin.

Espagne

Sculpture

Narciso TOME

Famille d’architectes et de sculpteurs baroques espagnols, qui apparaît au début du XVIIIe siècle. Narciso Tomé travaille en 1715, avec ses frères et son père Antonio, à la façade de l’université de Valladolid. Le souvenir de Narciso (mort en 1742) s’attache surtout au Transparente de la cathédrale de Tolède (1721-1732), l’œuvre la plus étonnante du rococo espagnol. C’est une sorte de chapelle sans murs, installée par un artifice théâtral au-dessus du déambulatoire gothique intérieur. Une étonnante mise en scène figure une Cène dans un espace éclairé par un soleil métaphysique, et peuplé d’anges. On voulait rappeler ainsi aux fidèles, en frappant les imaginations, la présence réelle du Christ dans le tabernacle du maître-autel.

France

Sculpture

Jean Baptiste LEMOINE ou LEMOYNE

Ne pas confondre avec le peintre Lemoine (1688-1737) qui travailla dans la ytradition du "grand gout" avec Le Brun et Rubens. C'est une génération de sculpteurs : Jean-Baptiste 1° (1679-1731) qui fut éléve de Coysevox comme son frére Jean-louis, Jean Louis (1665-1755) qui décora la chapelle de Vresailles et y fit des portraits en buste; et Jean Baptiste II(1704-1778) fils de Jean-Louis, le membre le plus important de la famille et un des plus brillants sculpteurs rococco : Baptéme du Christ dpour Saint Roch ou sculptures pour la fontaine de Neptune à Versailles

Famille SLODTZ

Cette famille de sculpteurs fournirent également des modéles extraordinaires de meubles ornés de bronzes dorés. Le pére Sébastien (1655-1726) et ses fils Sébastien Antoine, Paul Ambroise et le plus célébre : René Michel dit Michel-Ange (1705-1764) qui résida à Rome de 1728 à 1746. Il fut le principal représentant d'un courant néo-baroque d'inspiration berninienne. Ses oeuvres furent essentiellement religieuses et funéraires (Saint Bruno refusant la mitre, Christ avec la croix, tombeazu Hanguet à Saint Sulpice. Il participa à la cosntruction du dôme des invalides.

Jean-Baptiste PIGALLE (1714-1785)

Un des artistes préféré de la marquise de Pompadour qui eut un grand succés dans l'aristocratie et les milieux intellectuels; spécialiste de bustes : Madame de Pompadour, Diderot.. ) et de portraits en pied : Voltaire ou des compositions religieuses aux amples mises en scéne : Immaculée conception pour Saint Sulpice, des groupes idylliques : l'Amour et l'Amitié mais aussi des monuments funéraires : Tombeau du comte d'Harcourt

La recherche de naturel et d'élégance domine son inspiration baroque

Edme BOUCHARDON (1698-1762)

Travailla pour la cour de France : Fontaine de Neptune à Versailles, fontaine de grenelle à Paris, staue equestre de Louis XV d'inspiration antique au classicisme recherché. Il fut également un remarquable dessinateur.

Eteinne Maurice FALCONET (1716-1791)

Aussi théoricien, éléve de Lemoyne. Artiste favori de madame de Pompadour, comme Pigalle, elle lui commanda des groupes décoratifs et de nombreux portraits en marbre. Il diffusa des groupes sculptés en biscuit sur des sujets champétres ou galants s'inspirant de Boucher, d'une délicatesse rococco pleine de grace, d'inspiration clasique : Pygmalion et Galatée. Il sculpta aussi des figures de petites dimensions : La baigneuse, l'Amour messager et réalsia dans une autre facette de son talent le monument équesre en bronze de Pierre le Grand à Saint Pétersbourg. Erudit, il laissa un commentaire sur Pline l'Ancien.

Angleterre

Sculpture

Louis François ROUBILIAC (1705-1762)

Eléve de Nicolas Coustou il s'installa en Angleterre. Trés recherché pour ses bustes, synthése entre l'antique et le gout rocail de l'époque : Alexander Pope de 1738. Il obtint ses succés les plus éclatants dans la grande sculpture : Monument funéraire du duc d'Argyll (1745/49), un chef d'oeuvre de la sculpture funéraire rococco ou il joue des assymétries et anime les drapés.

Henry SCHEEMAKERS (

q

John van NOST le jeune

l

John Michael RYSBRACK (1694-1770)

D'origine flamande, formé à Anvers, il vint en Angleterre vers 1720. Tout au long de sa carriére il réalisa des commandes importantes pour des monuments funéraires ou des bustes : Monument de Newton (1731), statue en pied de Locke. Il fit également des décors de cheminées influencés par les bas reliefs antiques ou par le rococco et des statuettes.

Sculpture et Peinture Objets d'art et Sculpture