Lexique des mots particuliers de l`art dans le monde

Un autre bon dictionnaire avec des liens croisés

A-B-C-D-E-F-G-H-I-J-K-L-M-N-O-P-Q-R-S-T-U-V-W-X-Y-Z

en architecture, éléments en forme d'alvéoles en encorbellement ou de stalactites dans les constructions islamiques
Mot Code du cours---> di=divers, ch=chine et japon, cc=chretien, eg=egyptien, gr=grec, in=inde, me=mesopotamie, pr=prehistoire nationale,  ro=romain ma=moyen-age is=islam re=renaissance pc=pre-colombien pa=paléochretien, tm=temps modernes (17, 18, et 19° siécles)
 
acrotère di Dans l'ordre dorique sculpture en extrémité de la corniche
agôn gr Combat, rivalité, procés. Guerre contre l'ennemi; mais aussi sous son aspect rituel la rivalité entre jeunes gens.
akh eg Principe immortel qui, après la mort, est l'esprit. c'est aussi la force divine
altis gr Enceinte sacrée en Gréce, à l'intérieur de laquelle se trouve les temples, statues,....
angon pr lance avec crochets à l'extrémité pour agripper le bouclier ennemi. Origines: francs et Mérovingiens
antiphysique ro forme d`art qui refuse les références a la nature considérée comme impure
apologiste di Personne effectuant la défense d'une autre. Voir Archéologie chrétienne : les Apologistes.
architectonique di Relatif aux règles de l`architecture; ensemble des règles de l`architecture
architrave di C'est la dalle de pierre posée entre 2 colonnes (généralement sur une dalle intermédiaire appelée "abaque" qui couronne la colonne) et qui a la longueur d'une travée. Il correspond à la base de l'entablement également composé : soit d'une frise (ionique) soit alternativement de triglyphes et métopes (dorique)
aryballe gr Vase à goulot plat et large pour conserver huiles et essences précieuses
asana ch Posture (cf. ce mot) assise du bouddha
attique re Petit étage en haut d'une construction, parfois percé de petites fenétres étroites.
aulique di Lié à la cour du roi -ou- acte soutenu par un théologien pour devenir docteur
ba eg Eléments spirituels de l'être.
baal-addas me Dieu de l`orage
basilique ro cf. lexique. Edifice publique de l'antiquité romaine qui inspira l'architecture des premières églises chrétiennes
beatus ma Livre saint souvent enluminé
benben eg Selon la légende, à l'origine du monde existait le Chaos, masse liquide inerte. Le Soleil, Atoum, sortit du Noun par sa propre volonté et se posa sur une colline, la Colline primitive, et se leva sur sur la pierre Benben, pierre qui servira de modéle aux futurs obélisques. En se masturbant, ou en crachant, Atoum tira de sa propre substance le couple divin, Shou et Tefnout, d'ou sortirent les autres familles de l'énneade
blanc-bleuté ch Céramique époque Tang
bleu-blanc ch Céramique époque Yuang et Ming
boccaro ch Céramique de grès brun du 16e siècle
bodegone tm17 Sujets de la vie quotidienne combinés à la nature morte (surtout en Espagne)
     
bossage re Saillie d'une partie visible d'une construction (parement) destinée à être sculptée ou décorée, constitué de pierres qui se détachent de la surface du mur. Selon la forme des moellons ondistingue le bossage brut, vermiculé, rustique (trés saillant) et en pointe de diamant. Cet élément décoratif des façade a été repris de l'antique, à la Renaissance et par la suite.
brahmane in Prêtre au sommet de l'ordre social en Inde (cf. kshatriya et vaishya)
bucchero ? ro Céramique noire de la période orientalisante en Italie (cf. boccaro)
caitya in Sanctuaire faisant partie d`un établissement rupestre (période archaïque)
cassoni re Coffre de mariage florentin peint sur ses cotés de scénettes.
céladon  ch Céramique aux effets de porcelaine, monochrome entre bleu et vert, obtenu par adjonction d'oxyde de fer
cella (ou naos) gr-eg Partie centrale d'un temple grec ou égyptien ( dans un temple égyptien : où se trouve la statue d'un dieu)
cénotaphe di Tombeau élevé à la mémoire d'un mort mais qui ne contient pas ses restes
céramique di Art de faconner l'argile et d'en fixer les formes par cuisson. On les classe en pates tendres (poreux) et dures (imperméable). Les céramiques du néolithique étaient mates; elles furent ensuite lustrées puis à décors (peint ou en relief). Plus tard on y ajouta une couverte, c'est à dire un enduit pour l'étanchéité (cf glacure) et enfin dures : grés, porcelaine (adjonction de Kaolin) ou faïence
Les céramqiues sont toujours argileuses mais peuvent être siliceuses par adjonction de quart qui assure la dureté et l'imperméabilité selon la teneur; lorsque celle-ci est élevée la température de cuisson doit l'être également.
cénotaphe di Littéralement : tombeau vide. On en trouve en Egypte dés le ~3° millénaire maisensuite en Gréce et en Italie. Denos jours nous avons par exemple : le monument aux morts ou celui dressé en l'honneur d'un homme célébre.
champlever-champlevé di Pratiquer des alvéoles dans une plaque de métal afin d'y dessiner des figures ou d'y incruster des émaux, mais parfois également, comme pour le cloisonné, en y apposant des parois de métal délimitant la fonte des émaux
chartraine
ma Qui reprend les innovations de la cathédrale de Chartres (pile chartraine : ciruclaire et cantonnée de 4 colonnettes - art chartrain ... s'applique également pour Reims 
chiasme gr En architecture : déhanchement arque compense par l'inclinaison inverse des épaules ce qui inscrit le tronc dans un trapèze qui définit le chiasme typique des statues polyclétéennes (cf. Polycléte). La tète est tournée du cote de la jambe d`appui
chiton ge Comme l' himation, il s'agit d'un vétement ample de l'époque grec archaïque (~6° au ~5° siécle). Voir également : péplos/péplum.
chtonien di Relatif à la Terre, aux catacombes, au monde souterrain
ciborium tm Dans les premiéres églises, édicule à colonnes au dessus de l'autel majeur qui recouvrait le tabernacle dans lequel était placé le ciboire
cinabre ch Couleur rouge vermillon utilisée pour les cachets de cire sur peintures de soie ou de papier
corée gr Vers le 7e siècle av JC : équivalent féminin du couros mais toujours vêtue. (kore)
coroplathe ro Artisan travaillant l`argile
cortile re En architecture, cour découverte entre des bâtiments
corynthien eg Aprés les ordres ionique et dorique, c'est le dernier des 3 grands ordres en architecture antique. cf lexique
couros gr Vers le 8e s av JC : première réalisation de la statuaire monumentale représentant un homme jeune et nu aux cheveux longs et tressés dans le dos. La posture est figée, les jambes sont jointes et les bras le long du corps sont parfois repliés. (kouros, kouroi)
cratère gr Sert a mélanger les vins d'ou sa large ouverture
cuerda seca
is Décor peint sur une surface avec des glacures séparées par un trait gras d'oxyde 'cobalt ou manganése) et d'un liant. C'est un substitut à la mosaïque de céramique surtout pratique sur des surfaces courbes
dao ch Principe d'ordre qui gouverne l'ensemble du cosmos et assure son unité
de ch Pouvoir qui se manifeste dans certaines circonstances> Ex: pouvoir de l'empereur sur ses sujets
délit ma En architecture veine d'un bloc d'ardoise ou de pierre. Le fait de monter un mur en déposant les pierres dans le sens de la veine. Pour un calcaire qui se forme en longues bandes horizontales (ou lits) on ne peut le posé perpendiculairement a son lit (ou délit) car il s'effriterait
démiurge di Créateur de l`univers. Par extension : personne créant ou animant
détrempe re Peinture à la colle contrairement à la tempera : peinture à l'oeuf ou à l'huile
diacritique di Signe ajouté à une lettre comme une cédille ou un accent.
dinos gr Sorte de chaudron soutenu par un haut pied mouluré
diwan is

Recueil de poésies (éventuellement de prose) . Par la suite désignera un bureau d'enregistrement : chancellerie, poste....

djet eg le corps matériel chez les égyptiens
dorien ro Partie du peuple héllénique, cette peuplade indo-européenne s'installa dans le Péloponnése vers le ~7° siècle. Se prétendaient descendants d'Héraklés.
dorique ro cf. lexique
ea me Dieu de l`eau
écoincon ma Surface comprise entre la montée d'un arc et son encadrement
écriture eg Depuis le IIIe  siècle de notre ère, on distingue trois types d’écriture pharaonique :
hiéroglyphique, dans laquelle chaque signe est dessiné ou gravé dans le plus grand détail; c’est l’écriture monumentale typique, que l’on peut voir dans les temples comme sur les obélisques, statues et stèles. Elle est l'oeuvre des lapicides
hiératique, dont les signes sont très cursifs; elle s’écrit uniquement de droite à gauche, en colonnes à l’époque la plus ancienne, puis en lignes. Elle est exécutée par les scribes
démotique ou populaire, plus cursive encore, toujours écrite de droite à gauche et en lignes (cf. tableau).
Les trois écritures n’ont pas été employées aux mêmes époques. Seule l’écriture hiéroglyphique fut utilisée pendant toute la durée de l’histoire égyptienne. Il faut seulement noter que les formes des signes évoluèrent quelque peu au cours de cette longue période et que leur nombre eut tendance à se multiplier outre mesure à partir de l’époque hellénistique. L’écriture hiératique apparaît en même temps que l’hiéroglyphique
émail di Mélange critallin d'oxyde de plomb, de sable quartzeux que l'on combine avec de la soude ou de la potasse grace a un liant comme la magnésie ou le salpétre. ce fondant est alors coloré par des oxydes métalliques (cobalt=bleu, cuivre=vert, rouge ou noir selon la température obtenue, argent=jaune..)
emaillage di c'est un broyage d'émail appliqué sur un support, pas obligatoirement métallique. 3 techniques d'émaillage : Cloisonné, Champlevé (cf ce mot), Peint
engobe di enduit terreux qui s'applique sur la pate de céramique brute et en masque la couleur. Elle sert généralement de support aux dessins, gravures que l'on porte sur la piéce traitée
épigraphie di science qui étudie les inscriptions sur les matières durables (l'épigraphie grecque)
éponyme di Qui donne son nom a quelque chose ou a quelqu'un. Ex : l`art augustéen du nom de l'empereur octave/auguste (-16 a +?? ap JC)
étrusque ro Civilisation de l'Italie antique entre la mer Tyrhénienne, le Tibre et l'Arno et dans le bassin du Pô entre les ~9° et ~1° siécle, date à laquelle elle fut absorbée dans l'état romain. La langue est toujours peu compréhensible.
exédre re 1. dans l'Antiquité, nom d'une salle, souvent en demi-cercle, pourvue de sièges, qui servait à la conversation 2. partie d'une basilique romaine garnie de sièges 3. banc de pierre en hémicycle situé au fond d'une basilique chrétienne 4. dans un jardin, banc naturel semi-circulaire (généralement en pierre)
fibule pr Agrafe servant a retenir un vêtement
fornix ro Ancêtre des arcs de triomphe
forum ro cf. lexique
francisque pr Arme de jet mais aussi de choc, à tranchant unique. Origines : Franc, germain et scandinave
gable ma Mur léger, généralement triangulaire, posé sur l'arc d'une baie (porte,fenétre ou arcade) plaqué ou détaché du mur. Trés utilisé dans l'art gothique avec des crochets sur ses rampants et un fleuron a son sommet. 
glacure di Enduit dont on recouvre les poteries et qui se vitrifie à la cuisson et les rend imperméable
greywacke di Roche verte, sorte de schiste gréseux. Recherchée pour fabriquer les palettes et autres objets à l'époque pré-dynastique égyptienne; entre autres utilisations
glyptique di Etude et fabrication de sceaux, cachets, camées,.....
haji ch Céramique noirci par enfumage au Japon. Antérieur au 14e siècle
hattousas me (Ou hattusha) Capitale des hittites. Aujourd'hui Boghaz-Koy
heb-sed eg Fête qui a lieu lors du 30° anniversaire du régne de pharaon. Le jubilé Heb-Sed renouvelle les rites du couronnement et affermit l'action de pharaon sur terre en l'assimilant davantage aux dieux
hiérogamie eg union d`un dieu et d'une déesse ou de 2 principes complémentaires de sexe oppose
hittite me Peuple indo-européen qui fonda un empire au ~2° millénaire en Anatolie centrale; qui s'effondra au ~12° siècle. 
holmos ?? ro Support en terre d`un chaudron, d'origine villanovienne. (~9° au ~7° siècle)
hourrite me Langue d'origine asiatique mais aussi habitant de la Mitanni (ou mitannien) en haute Mésopotamie. Contemporain des hittites
hydrie gr Pour transporterl'eau; possède une 3e anse verticale permettant de vider le récipient
hypogée di Construction souterraine et caveau funéraire. En Egypte elle est recouverte de fresques. Jusqu'au ~3° siècle en Macédoine
hypostyle di Salle dont le plafond est soutenu par des colonnes. Exemple à Karnak : l'immense salle hypostyle de 134 colonnes de 15 à 22 mètres de haut et 4 à 5 de diamètre; construite par Séthi 1° et son fils Ramsés 2 vers ~1300
iconoclasme cc Doctrine officielle sous certains empereurs byzantins interdisant les icônes et les images saintes chez les chrétiens de rite oriental
ionien ro Une des branches du peuple héllénique qui colonisa l'Ionie (partie centrale de la côte occidentale de l'Asie Mineure)
ionique ro cf. lexique
ishtal me Déesse astrale
iwan is Salle voutée en berceau, fermée sur 3 cotés et s'ouvrant par un arc sur le 4° coté
Jina in Réformateur religieux
ka eg C'est l'énergie vitale ou la force qui entretient la vie. L'expression "passer a son ka" signifie mourir. c'est au ka que sont apportées les offrandes alimentaires; et les prêtres sont les serviteurs du ka
karma in Dogme central de l'hindouisme selon lequel la destinée d'un être conscient est définie par l'ensemble de ses actes passés et de ses vies antérieures 
kaunakes me Vêtement frangé en tissu de l'époque archaïque
kshatriya in Classe social des guerriers en Inde. (cf. vaishya et brahmane et paria)
lakabi is Technique de poterie syrienne, région de Raqqa
laocoon re Prétre troyen de la mythologie, pendant masculin de Cassandre, qui reconnut devnt le cheval abandonné par les grecs devant les murds de Troie, une ruse (Timeo Danaos et dona ferentes : Je crains les grecs, même quant ils font des offrandes [aux dieux]). Mais s'il a le don de divinsation, Laccon comme Cassandre est dépourvu de celui de la persuasion ... car les mortels ont du mal à entendre ce qui ne leur fait pas plaisir.
lapicide di Celui qui grave l'écriture dans la pierre. Ex: hiéroglyphe . Ne pas confondre avec le scribe qui écrit sur papyrus
larére    
loculus di Cavité destinée à recevoir 1 ou 2 défunts dans les catacombes chrétiens; mais aussi dans les hypogées
loutrophore gr Vase en terre pansu et au col évasé d'origine grec, à figures rouges généralement (7° siècle av JC) 
lugal me Littéralement "grand homme". C'est le souverain d'une cité-état
madrasa is Ecole coranique d'enseignement universitaire
majolique re Faïence italienne de la Renaissance, décorée à grand feu et opacifiée à l'étain
mandapa in Temple hindou en pierre 
mandorle ma Cadre en forme d'amande entourant un Christ en majesté
mastaba eg Temple funéraire qui préfigure la pyramide, compose d'une chapelle et d`un serdab en surface et d`un puits menant au caveau souterrain
mégaron gr Salle principal d`un palais mycénien
métope di Dans l'ordre dorique, au niveau de l'entablement, c'est le panneau de remplissage entre 2 triglyphes, décoré ou non.
migdol di Forteresse syrienne de l'antiquité, a 3 étages, dont on trouve des modéles en Egypte : Temple-palais de Ramsés 3 à Médinet-Habou.
mihrab is Niche pratiquée dans le mur d'une mosquée, orientée vers La Mecque
minbar is Chaire dans une mosquée
momification eg Détail dans les travaux dirigés , cours N°5. Voir également dans ce cours l'organisation de la survie, la maison d'éternité et le rite de la mort.
monachisme cc Etat de moine. vie monastique
monophysisme cc Doctrine suivant laquelle l'humain et le divin s'unissent dans le Christ en une seule nature
moucharabieh is Balcon protégé par un grillage en bois permettant de voir sans être vu. Dans les pays arabes ce grillage lui-même
muqarnas is En architecture, éléments en forme d'alvéoles en encorbellement ou de stalactites dans les constructions islamiques
naos (ou cella) eg-gr En Grèce et Egypte : partie principale d`un temple abritant la statue du culte, précédé du pro-naos et suivi de l'opisthodome avec lequel il ne communique généralement pas.
nemés eg Coiffe en tissu portée par les pharaons et surmonté du pschent
nielle ma Sulfure d'argent et de boraxe auquels on adjoint du plomb et du cuivre. Le nielle servait à incruster des métaux comme l'or, l'argent ou le cuivre. Porté au feu il devient d'un noir brillant. Connu des romains ceux-ci l'appelait ... émail
nome eg Province dans l'Egypte antique gouvernée par un nomarque
nomoï-nomos di Ce sont les lois de la Cité en Gréce ou du Nome en Egypte
oénochoé pr En gaule et en Grèce : cruche pour le vin
opisthodome Partie postérieure du temple. Il ne communique pas avec le naos (cf ce mot)
oppidum pr Construction fortifiée située sur une hauteur, en Gaule ou Italie. pluriel: oppida
orant gr représentation artistique d'une personne qui prie
ordre di En architecture : c'est un ensemble cohérent d'éléments qui fixe le plan et l'élévation d'un batiment. Dans l'antiquité 2 grands ordres : Ionique et dorique; tous 2 apparus au début du ~6° siécle. Ces 2 ordres de base sont complétés fin du ~5° siécle par l'ordre corinthien. cf lexique
pala re Terme italien, désignant traditionnellement les tableaux d’autel
palmette di Ornement architectural en forme de feuille de palmier . Surtout sur des chapiteaux au Moyen Age
paria in Ceux qui sont indignes de faire partie d'une classe sociale en Inde
parturiente di Femme dans le travail de l'accouchement
paténe ma Vase sacré en forme de petite assiette servant à couvrir le calice
péplos/Péplum gr Vêtement long de femme, a rabat, laissant devenir les contours du corps. Pour les hommes : péplum
péristyle/périptère di Colonnade entourant une cour, ou galerie entourée de colonnes
péristyle di Colonnade entourant une cour, ou galerie entourée de colonnes
phiale pr Dans le monde antique : coupe sans pied pour les libations ou pour recevoir des produits distillés
phonème di Elément du langage considéré du point de vue physiologique (sa formation par l'organe vocal) et acoustique. 
posture in Sthanata, asana et sayana sont les 3 postures du Bouddha complétées par des gestes (6) et des types (5)
predelle re Panneau inférieur du tableau d'autel, divisé en plusieurs compartiments peints ou sculptés, c'est un élément du retable, dans les régions influencées par l'art italien. Les vicissitudes subies par les œuvres d'art, ont amené le démembrement de nombreux retables dont les panneaux ont été dispersés. Il en résulte qu'on a analysé longtemps comme des œuvres distinctes bien des petites peintures qui sont, en réalité, des fragments d'importants ensembles dont il faut les rapprocher pour restituer leur valeur esthétique et aussi, bien souvent, pour comprendre leur signification iconographique; les sujets traités sur les prédelles répondent, en effet, au thème principal représenté sur le panneau central et sur les volets du polyptyque: épisodes de l'Ancien ou du Nouveau Testament, scènes de la Passion, vie et miracles des saints. 
principés ro Règles de moral qui régissaient la société romaine antique 
propylée gr Monument grec soulignant l'entrée d`un ensemble architectural comme sur l`acropole d`Athénes.
protomé di Objet ou partie d'objet, décoratif ou symbolique, représentant la pârtie antérieure du corps d'un être humain ou animal.
pschent eg Réunion de la couronne rouge de Basse Egypte (placée sous la protection de la déesse cobra "Ouadjit") et de la couronne blanche de Haute Egypte (placée sous la protection de la déesse vautour "Nekhebet"). C'est le roi Narmer qui la porta le premier.
pylône eg Entrée monumentale des temples. Au nouvel empire constitué de 2 moles encadrant la porte d'accès à la 1° cour. Lorsqu'il y a une 2° cour dans le temple elle est souvent précédée également de pylônes
pyxide gr Coffret aplati et circulaire pour ranger bijoux ou onguents
qibla is Direction de la Mecque
refend re Ligne de refend : ligne tracée sur un bâtiment pour accuser ou simuler les joints entre les pierres. Mur de refend : mur porteur à l'intérieur d'un bâtiment
régalia ma Objets précieux du sacre des rois (sceptre, amin de justice, couronne, sceptre...)
rinceaux ma Arabesque à motifs végétaux servant de décoration
Rocaille tm :Style artistique dominant en France du début du XVIIIe siècle jusque vers 1760. Il se caractérise par des lignes courbes et sinueuses, et un goût pour la dissymétrie. La peinture et la sculpture rocailles privilégient des thèmes mythologiques gracieux et érotiques. Dans le reste de l'Europe, l'art rocaille connut un prolongement plus outré : le style rococo.
Rococco tm Voir ci-dessus : Rocaille
rouge de cuivre ch Céramique du 15e siècle
sayana ch Posture (cf. ce mot) couchée du bouddha. Voir sthanata
scramasaxe pr Long couteau qui remplaça peu à peu la francisque. Origines : Mérovingiens et slaves du 5 au 7° siècle
scuole re Confrérie d'entraide et de bienfaisance au profit d'une catégorie de la population (pays d'origine ou profession). Propre à la ville de Venise surtout à la Renaissance
scythe pr Peuple établi entre Danube et Don entre les 12e et 2e siècles av. JC
seneth eg Sorte de jeu d'échecs des anciens égyptiens ??
serdab eg Pièce sans issue d`un temple funéraire (mastaba) réservée aux statues du défunt
serekh eg Sceau (du pharaon ?) représentant le "nom d'Horus", le premier des 5 noms qu'il a reçu lors de son couronnement et qui forme sa titulature
serlienne tm Type de baie en plein cintre, du nom de S. Serlio, sculpteur et architecte
seto-guro ch Poterie japonaise du 16e siècle a la couverte noire et brillante
sfumato re Technnique picturale découverte au 16° siècle italien ou les figures, les objets sont comme derriére un voile dissolvant les contours au profit de transitions chromatiques. Léonard de Vinci, Raphael et Antonello comme Solario utilisérent cette technique
shamash me Dieu du soleil
shinto ch Religion traditionnelle du Japon
shogun ch Général en chef au Japon
shouyt eg C'est l'ombre que possède chaque égyptien en plus de son akh, son ba et son ka. Les dieux ont également une shouyt
sikhara in En Inde superstructure surmontant un sanctuaire
situle ch Vase en bronze servant à transporter un liquide (vin?) de l'époque Halsttatienne (~7° siécle) puis en Europe centrale. Les décorations sont géométriques puis figurées enfin en scénes complexes.
sphinge di Sphinx femelle. Monstre mythologique avec un corps d'animal et une tête humaine. Par ext : Femme énigmatique.
stéréotomie re La stéréotomie est l'art de découper différents volumes en vue de leur assemblage; en architecture, elle désigne plus spécifiquement l'art de la coupe des pierres en vue de la construction des voûtes, trompes, coupoles ou volées d'escaliers...
sthanata ch Posture (cf. ce mot) debout du bouddha. Voir Sayana
stratigraphie di Etude des couches sédimentaires qui se sont déposées à la surface de la terre. 
strigile ro En archéologie cannelure à tracé sinueux. Son nom vient de l'instrument dont se servait les athlétes pour se nettoyer le corps aprés les exercices physiques du palestre
stupa in Tumulus funéraire dans lequel est généralement enterre une relique du Bouddha
stylobate di Base en pierre sur laquelle reposent les colonnes dans les odres dorique et ionique
sueki ch Céramique noirci par enfumage au Japon. Antérieure au 14e siècle
sunna is Tradition de l'Islam rapportant les faits, gestes et paroles de Mahomet, considéré comme complétant le Coran et constituant immédiatement aprés lui, la source de la loi
syncrétisme di Fusion de 2 ou plusieurs religions ou cultes en une seule formation religieuse ou cultuelle.
talatate eg Bloc de grés ou de calcaire de dimensions standards 50x25x25. Ce standard a été adopté à partir de l'époque amarnienne donc sous le régne d'Aménophis IV/Akhénaton
talud-tablero pc Partie verticale d'un niveau de pyramide, typique de l'art pré-colombien. Il s'agit en fait d'un talus à 45° surmonté d'un panneau aux décors peints ou sculptés, encadré de 2 corniche en saillie. Ceci assurait une solidité essentielle en méso-amérique, région propice aux secousses telluriques
tantrisme ch Ensemble des croyances et rites issus des tantras (textes religieux) , que l'on trouve dans le brahmanisme et le bouddhisme> But: le salut par la connaissance des lois de la nature
temenos gr Aire sacrée d'un sanctuaire fermée par le péribole, dans l'Antiquité grecque
tesselatum ro Mosaïque composée de cubes de pierre ou verre assez petits (1 a 2 cm²)
tell di Butte artificielle formée par des ruines.
tempera re Pigments de couleur dans un liquide qui les véhiculera et les liera entre eux et au support. On distingue habituellement la détrempe — peinture à la colle — de la tempera — peinture à l’œuf ou à l'huile
tesselle ro Petit morceau de pierre, de verre, avec lequel on fabrique des mosaïques (cf. opus vermiculatum et tesselatum)
tholos gr Rotonde à péristyle à destination votive ou commémorative
titulature eg Ensemble des 5 noms qui composent l'identité d`un pharaon et qui sont établis lors de son couronnement
tondo re Tableau de forme circulaire entouré d'un cadre assez large qui évoque les guirlandes à l'antique. Spécifique à l'Italie du 15° siécle
torana in Portique surmontant les ouvertures orientées dans les stupa hindou (voir ce mot), et permettant de relier les éléments de la barriére (vedika) entourant celui-ci.
torque pr Collier constitué de différents métaux enroulés
trésor gr Chapelle votive destinée a la présentation des offrandes dans tous les sanctuaires (20 a Delphes). Eriges par une ville a l'occasion d`un événement heureux dont elle fait hommage a Apollon
triglyphe di Dans l'odre dorique,au niveau de l'entablement, bloc de pierre sur lequel se détachent en relief 3 baguettes verticales; il sépare 2 métopes.
tympanon gr Instrument de musique a cordes frappées avec des baguettes
unibos    
uraeus eg Cobra dressé sur le front de pharaon et dont le souffle brûlant anéantit ces éventuels ennemis
urna in Touffe de poils entre les sourcils du bouddha
vaishya in Classe social des commerçants et des artistes. (cf. brahmane et kshatriya et paria)
vermiculatum ro Mosaïque compose de cubes de pierre ou verre extrêmement petits (cf. tesselatum)
villanovien ro Culture qui doit son nom au site de Villa-Nova prés de Bologne. Attestée au début de l'age du fer dans la région (Déb ~8° siécle) d'abord en Etrurie puis en Campanie. A ce tire on la considére comme la 1° phase de la civilisation Etrusque (Voir ce nom). Spécialiste du bronze et de nouvelles techniques en céramique.
waqala
is Sorte de caravansérail urbain avec des regroupements en fonction de la nationalité ou de la profession
xoana gr Statues grecques primitives où les bras sont encore collés au corps
   
ying et yang ch Aspects antithétiques et complémentaires du dao. Ce sont des souffles. Un peu de ying, un peu de yang voilà le dao
   
ziggourat me Edifice religieux en forme de tour a étages décroissants