Islam

Sommaire cours    SommaireTD  IMA

Synthèse historique des origines aux Omeyyades (622-750)

L'histoire de l'art islamique s'étend du 7° au 18° siècle sur un territoire qui à son extension maximum couvrait la quasi totalité de la zone entre l'Espagne et une partie de l'Inde. Ce territoire pris entre les mondes Byzantin et Iranien sassanide a tout au long de son histoire entretenu des relations plus ou moins cordiales avec ses voisins

La religion islamique est la 3° religion révélée par l'archange Gabriel à Muhammad, en langue arabe, ce qui fait de cette langue et de son écriture des choses sacrées.

Muhammad (Mahomet) est  né à La Mecque probablement en 571.  En 610  l'archange Gabriel lui apparut et lui déclara être l'envoyé d'un Dieu unique. Lors des apparitions suivantes  l'archange énonça à Muhammad les paroles que celui-ci propagera ensuite autour de lui, et qu'il dictera plus tard . Cette notation écrite est la base du Coran. Vers 619 lassé des exécutions et des persécutions sur lui-même et ses disciples, Muhammad cherche refuge auprès des habitants d'une ville à 350 kms de La Mecque que l'on nomme aujourd'hui Médine. Son arrivée en 622 dans cette ville est appelée l' Hégire (immigration).
A Médine Muhammad se distingua comme un excellent dirigeant politique et chef militaire. Sa doctrine se renforça et son influence grandissante l'incita à s'éloigner des juifs avec lesquels il entretenait de bonnes relations au titre des aspects religieux communs; pour prétendre que les arabes descendaient directement d'Abraham par son fils Ismael que ce dernier avait eu tardivement d'une esclave à son service.
Muhammad mourut à Médine en 632

Dans la religion islamique Abraham est un prophète et Jésus le dernier des prophètes, la Vierge Marie étant considérée comme une femme sainte. Cette religion islamique repose sur 5 piliers :

Initialement la mosquée avait pour fonction de réunir chaque vendredi les croyants pour la prière en commun; cette fonction première s'est enrichie au fil des siècles et de nos jours la mosquée est également un lieu d'asile et d'enseignement; on y conserve aussi les richesses et trésors de la communauté.

L'expansion, à partir de 638  s'est faite par la Syrie, l'Egypte en 640 puis l'Iran en 642 et s'est poursuivie jusqu'au nord de l'Inde, en Asie centrale et à l'ouest via l'Afrique du nord jusqu'en Espagne conquise en 711. C'est donc un empire multi raciale qui comprend une multitude de races : sémites,  indo-européens,  ouralo-altaïques,  berbères et  kurdes. En 732 les arabes sont arrêtés à Poitiers et en 769 c'est le sac de Lyon.
L'empire byzantin ne résistera a ces conquêtes qu'à Constantinople et en Anatolie (Détail dans les cours des travaux dirigés)

Les débuts de l'art islamique

Epoque des Omeyyades du Maghreb, de Syrie et d'Egypte (ou Umayyade) de 661 à 750

C'est une dynastie héréditaire qui établit sa capitale à Damas.

Dôme du rocher à JérusalemDétail du dôme du rocher

A l'origine Jérusalem est la ville sainte du monde arabe la plus importante, et en 691 on y construit la mosquée du rocher sur lequel Abraham aurait offert son fils en sacrifice à la demande de Dieu qui voulait éprouver sa fidélité. 

De section octogonale sa coupole dorée est constituée d'une double coque, et la façade extérieure est recouverte de carreaux de céramiques qui ont remplacé la mosaïque  initiale à fond d'or et de nacres. On accède à l'intérieur de la mosquée par 4 portes orientées vers l'est. A l'intérieur, un double déambulatoire au plafond de bois alterne piliers et colonnes.

Les voûtes ont des claveaux de couleurs alternées. A l'angle formé par les murs et le plafond courent des extraits du Coran en arabe.

 


La grande mosquée des Omeyyades de Damas, devenue capitale en 656, oeuvre du calife Al Walid 1° (705-715),  est bâtie sur le temenos de l'ancien temple de Jupiter initialement occupé par l'église saint Jean-Baptiste.

Elle est entourée d'un mur d'enceinte avec des tours carrés d'angle et construite sur des vestiges de l'époque romaine. La salle des prières, a 3 grandes travées et 23 nefs, occupe l'un des cotés long.

La travée centrale de cette salle est plus haute et plus large puisqu'elle couvre l'espace de 3 colonnes, elle est surmontée d'une coupole en son centre reposant sur 4 forts piliers précédant le mihrab indiquant la direction de la Qibla, et d'une porte d'accès vers la cour centrale rectangulaire entourée sur 3 cotés d'un portique couvert à double arcade.

Ce sanctuaire a inspiré le plan de plusieurs mosquées comme celles d'Alep et de Hama en Syrie ou à Cordoue en Espagne.
Accolé à la mosquée le tombeau de Saladin est tourné en direction de la Qibla. La tête de saint Jean-Baptiste, initialement déposée dans l'église serait conservée dans la mosquée.

- La conception urbanistique d’Andjar, ville créée au début du 8e siècle, avec deux grandes rues axiales bordées de colonnades et de boutiques, qui se coupent à angle droit, est une réminiscence de l’urbanisme du Bas Empire; le monumental tétrapyle central, unique dans l’histoire de l’urbanisme islamique, montre bien cette référence à un monde antique qui avait disparu bien avant la prise de pouvoir par les Omeyyades.

 

Les châteaux (ou Qsar ou Ksar)

Le terme arabe de qasr  désigne à l’origine un ouvrage fortifié destiné à surveiller une région.  À l’époque Umayyade (8e s.), le qasr est une résidence du souverain loin de la ville. C’est le château arabe du désert dont on a de nombreux exemples en Syrie et en Palestine, les plus connus étant le qasr de Djabal al-Says, et les deux Qasr al-Hayr au sud-ouest et au nord-est de Palmyre,et Miniya, près du lac de Tibériade, Mafdjar près de Jéricho. Qasr al-Kharana et Qasr al-Tuba dans la Balqa en Jordanie.
Inspiré du castellum romain ou byzantin et construit en plaine, le qasr se présente comme une forteresse de plan carré dont les côtés varient de 60 à 75 mètres et dont les angles sont renforcés par de puissantes tours de flanquement intermédiaires. L’entrée se fait par une porte monumentale que protègent deux éléments saillants. À l’intérieur, des logements de plusieurs pièces s’ordonnent, sur deux étages, autour d’une vaste cour carrée. Au rez-de-chaussée, une grande salle de réception, un petit bain et une mosquée. Ces palais sont décorés de fresques et de stucs sculptés. Le terme «qasr» a connu une évolution semblable au mot «château»: désignant d’abord un ouvrage fortifié, il s’applique ensuite aux résidences situées hors les murs, dans un jardin. En Espagne, le mot qasr se retrouve dans la toponymie sous la forme d’alcazar pour désigner un ouvrage fortifié. Ruines chateau Anjar 7° s

- Château Omeyyade de Ksar al-Hayr : Il a 65 m de coté et contient de nombreux décors de stuc et des peintures. Détail du piédroit de la porte d'entrée qui présente des entrelacs de pampre et de grappes en pierre sculptée. Plusieurs peintures de sol.

- Façade du château de Mshatta dont la base extérieure est sculptée sur 3 mètres de haut. 3 écoles y ont travaillé entre autres sur les médaillons ronds sur fond de bestiaire antiquisant.

- Bain Qusayr Amra (littéralement "petit château") édifié par Walid 1° entre 705 et 715, entièrement orné de peintures et d'une aquarelle représentant 6 rois dont le nom figure au niveau de leur tête. Dans la salle chaude la coupole représente une voûte céleste.

- Khirbat Al-Mafjar : C'est un ensemble de bâtiments : bain, mosquée, avant cours, palais ..à plan carré aux réminiscences antiques. La coupole des bains est soutenue aux angles par des atlantes et son sol forme des tapis de mosaïque; les murs sont en stuc sculpté.

Remarquer la clef de voûte avec des têtes en haut relief.

 

Epoque des Omeyyades d'Espagne et le califat de Cordoue (756-1031)

En 750 les omeyyades sont tués lors d'un banquet et la dynastie abasside prend le pouvoir; seul Abd el Rahman échappe au massacre et s'enfuira en Espagne ou il fondera le califat de Cordoue. En 929 il existe donc 3 califats :

- Mosquée de Cordoue : La ville est située dans la moyenne vallée du Guadalquivir au sud de l'Espagne, prés de Séville. Elle fut construite sur l'ordre d'Abd ar Rahman 1° e 785 et agrandie par son fils Abd ar Rahman 2 en 833 et 848, une dernière modification fut apportée en 987. Elle adopte le plan arabe classique.

La coupole en pierre est bâtie sur nervures et recouverte des mosaïques à fond d'or, les arcs sont outrepassés (leur cintre est plus grand que la demi circonférence). Les colonnes et leurs chapiteaux sont généralement des remplois récupérés, parfois jusqu'en Afrique. Les claveaux des arcs sont de couleurs alternées.
C'est de Cordoue, qui adopta la loi de l'Islam et la langue arabe dés le 8° siècle, que partit toute la civilisation musulmane d'Espagne.

En 929 Abd el-Rahman 3 se fait nommer calife et il fait construire en 936, à quelques kilomètres de Cordoue, un immense palais : Madinat al-zahra au bord du Guadalquivir. Les rues sont voûtées pour s'abriter de la chaleur et comportent des bassins. On a trouvé de beaux objets comme cette bouche de fontaine en bronze en forme de cheval.

Objets présentés

- Brûle-parfums et lampes à huile aux formes animalières
- Aquamanile en bronze : paon avec une double inscription latine/arabe gravée sur le corps
- Textiles précieux :
tapisseries de soie et fils d'or
tiraz : bandes ornementées avec des inscriptions de part et d'autre qui servaient à orner les robes d'honneur- Ivoires
- Pyxides sculptées de motifs animaliers, cadeaux offerts au calife ou à ses proches parents


Epoque Abasside