---Arts de la Chine et du Japon

Sommaire    Chronologie chinoise  et  japonaise

Langues, écritures et religions en Chine

Préambule

Si les langues, l'écriture et la religion revêtent de nombreuses formes en Chine, ce n'est pas uniquement du à la taille, certes énorme du "continent" chinois. Il faut aussi tenir compte des aspects géographiques différents entre le Nord et le Sud, de la répartition du relief (Basses terres à l'Est le long des cotes, Plateaux et désert au centre et un peu à l'Ouest, montagneux à l'Ouest) qui est l'une des causes des différences de culture.

C'est le Yang Tsé Kyang (Fleuve bleu) qui fait la frontière entre le Nord et le Sud, l'autre grand fleuve étant le Fleuve jaune à 500 kms au nord et parallèle au Fleuve bleu.

Il faut aussi savoir que, jusqu'au 2° millénaire, le bloc chinois a ignoré le reste du monde; ceci n'ayant malgré pas empêché la circulation des objets, des idées et donc des hommes.

Les portugais ont obtenu le droit de s'installer en chine du sud (futur Macao) en 1513.

On tiendra compte également de l'importance physique et symbolique que représente la grande muraille , symbole de protection mais aussi d'enfermement. Terminée vers -221 , date de naissance de l'empire chinois par Qin-shi-Huangdi (fondateur de la dynastie des Qin) elle a été presque intégralement reconstruite aux 16 et 17° siècles, seule à l' ouest subsiste des vestiges de la muraille originelle.. On retrouve cette volonté d'isolement avec les villes murées, matérialisation du pouvoir. L'exemple le plus remarquable étant la cité interdite.

On notera le lien très fort nature/architecture dans l'art chinois.

 Symbolisme. Le monde et son ordonnance:

Le monde n'était pas pour les chinois l'oeuvre d'un créateur, pour eux ciel et terre prirent consistance au sein d'un éther primordial.A des époques déterminées, la pensée savante élabora un certain nombre de concepts :

- le dao (principe d'ordre qui gouverne l'ensemble du cosmos et assure son unité)
- le de (pouvoir qui se manifeste dans certains cas Ex: l'empereur exerce un pouvoir sur ses sujets)
- le yin et le yang qui sont 2 aspects antithétiques et complémentaires du Dao. ce sont des "souffles" ; Yin (c'est l'obscurité, le froid , la passivité) Yang (la lumière, lla chaleur, l'activité) Ciel et soleil sont yang alors que Terre et lune sont yin. L'homme est yang la femme yin. Le seigneur est yang le vassal yin...MAIS ils n'existent pas l'un sans l'autre, donc il y a interpénétration avec prédominence de l'un par rapport à l'autre.Yin et Yang n'ont rien à voir avec Bien et Mal .
Un temps de Yin, un temps de Yang, voilà le Dao
- Les Cinq éléments représentent les 5 énergies naturelles : à l'est: le bois, à l'ouest: le métal, au sud: le feu, au nord: l`eau et au centre la Terre: neutre , participant aux autres éléments et les contenant. A ses 5 énergies est associé une couleur : vert= bois, rouge = feu, blanc = métal, noir = eau, jaune = terre.
A chaque point cardinal est associée une saison.

Éléments et saisons sont classés yin et yang: bois/feu/vert (printemps/été) sont yang et métal/eau/blanc (automne/hiver ) sont yin

Le monde chinois

Langues, écritures et religions sont les éléments marquants du monde chinois

Langues

L'ensemble des langues chinoises est parlé par 25% de la population mondiale. Le mandarin est parlé par prés de 1 milliard de personnes, le Wu par 65 millions, le Cantonnais, le Min par 49 millions.
La langue chinoise comporte 2 "états" : Chinois vulgaire (ou langue orale) parlait par le peuple sous différents dialecte et le chinois littéraire (ou langue écrite CAR elle ne peut qu'être lue ou écrite et non parlée) celui des élites resté inchangé depuis 2.000 ans.

Ecritures

Seule l'écriture fait l'unité des langues chinoises. Le japonais utilise également l'écriture chinoise. C'est donc un vecteur fort de communication.

L'origine des caractères chinois remonte a -1700 (scapulomancie : interprétation des craquelures résultant de l'application de pointe brûlante sur des os ou carcasses de tortue) et en -700 l'écriture est considérée comme aboutie. En -221 l'écriture officielle est celle que le chinois d'aujourd'hui utilise encore.

A l'origine les inscriptions sur supports variés (sur métal ou os) sont très caricaturaux puis  se rapprochent de plus en plus des idéogrammes
Dans l'écriture chinoise le signe graphique reste indépendant de la prononciation. En français pour écrire 10 il y a 2 représentations:

    phonétique : d-i-x  (=phonéme) qui se prononce selon la langue : dies, ten,...
    visuelle : 10 ou X (arabe)

alors qu'en chinois il n'y a pas de phonème car  c'est une langue idéographique qui rend l'idée des mots.
Ce systèmeà l'avantage de permettre l'utilisation de l'écriture par des gens qui ne prononcent pas les mots de la même façon !!!

Actuellement il y a 2 courants qui s'opposent: les tenants de l'écriture chinoise et ceux de la romanisation. Il est probable que, en fin de compte, la romanisation se fera doucement au détriment de l'écriture chinoise.

Il faut savoir que l'apparition de l'écriture électronique (Internet) ne semble pas être un frein à la pérennité de l'écriture chinoise car elle est fortement utilisée en Chine.
Chaque caractère a une forte indépendance par rapport a ceux qui l'entourent, il n'y a pas de ponctuation ni d'espace entre les mots ou les phrases celles ci étant marquées par des caractères spéciaux en fin et au début.. ce qui peut entraîner des confusions quant au sens si ceux-ci sont mal placés (Exemple de l'homme qui cherche une épouse brune mais n'ayant pas de trace de petite vérole).

Il faut 2.000 caractères pour pouvoir lire, 5.000 pour un érudit et l'on compte jusqu'à 50.000 caractères.

calligraphie chinoiseLa calligraphie, art de l'écriture, est moins un moyen de transmettre une information qu'une création plastique exprimant une sensibilité. Elle prit son essor vers la fin de l'époque Han ou elle devint une discipline avec son histoire et ses maîtres. Elle est tracée à l'encre sur soie ou sur papier à l'aide du pinceau et d`une encre . Chacun de ses constituant pouvant avoir de subtils différences (pinceau épais, fin, long, souple,..OU encre épaisse, onctueuse, fluide...) Le calligraphe travaillant ses matières"vivantes" avec toute sa subtilité et sensibilité (Ex: art de tenir le pinceau OU liste des 7 signes permettant de tracer n'importe quel signe...)

Ci-contre : Estampage des pierres regravées en 1615 d'après la gravure de 992, encre sur papier

L'un des maîtres vénérés de la calligraphie, Wang Xizhe (321-379) est unanimement loué pour la perfection de sa cursive, interprétation sensible et libre des formes imposées par le strict ordonnancement des traits.

La calligraphie est le plus grand des arts en Chine, avant la peinture et surtout la sculpture.

Religions

3 religions ou systèmes de pensée existent en Chine :

Tous les grands livres classiques ayant été brûlés sur ordre de l'empereur Qin-shi-huangdi en 213 av JC, une grande partie des écrits au-delà de cette date sont soit des extraits sauvegardés, soit des copies ou des interprétations des originaux.

* Taoïsme (EU tome 22 p: 51): Ensemble qui relève du culte des esprits, de la nature et des ancêtres (DAO) ainsi que des doctrines de Laotzi et de croyances populaires.
LAOZI (Lao-Tseu) , dont l'existence demeure un mystère, aurait été contemporain de Confucius auquel il aurait enseignait les rites au 6° siècle av JC
Le terme de taoïsme s'est d'abord appliqué aux écrits sur le Dao : Daodejing (livre du Dao écrit dans ses parties anciennes par Laotzi et pour le reste par Huangdi au 3° siècle av JC) et le Zhuangzi (par l'auteur du même nom).
Le taoïsme s'adonne aux pratiques d'accroissement de la force vitale et professe une mystique de "non intervention"  qui s'est opposé au dirigisme bouddhique.

* Confucianisme (EU tome 6) : Il vécut en Chine de 551 à 479 av JC. Il fut a l`origine d`une doctrine philosophique et religieuse dont le but est de régler les relations humaines . sans ignorer la métaphysique (recherche rationnelle de la connaissance de l'être absolu, des causes de l'univers et des principes premiers de la connaissance). Confucius était plus préoccupé par le coté pragmatique .

Son oeuvre se bornerait aux Entretiens familiers ensemble d'anecdotes, maximes et paraboles. Comme le Bouddhisme, et au-delà comme tout enseignement qui se propage, il finit par se durcir en dogmes et en rites, contrairement aux souhaits de Confucius.

Confucius partait du postulat que l'homme fait le bien naturellement mais qu'il est perfectible DONC il faut l'enseigner. Il doit faire un effort constant pour cultiver sa personne et participer à l'harmonie du corps social et devenir ainsi un junzi (homme de bien)

Si les relations de dépendance et de soumission sont respectées, c'est l'ordre sinon c`est le désordre :

* 5 relations hiérarchiques de dépendance : Empereur/Ministres/Préfet/Homme/Enfant ?????
* 3 relations de soumission : Le père est soumis a son propre père, la femme est soumise a son mari puis a son père puis a son fils aîné
* Bouddhisme (EU tome 4) :vers -500 (cf chine2 ). Pensée indienne à l'origine, elle arrive en Chine au 1° siècle après JC. D'abord perçue comme une forme de pensée étrangère elle progresse jusqu'au 8° siècle puis décline.

Elle influencera beaucoup la pensée chinoise. Idées métaphysiques telle que le Nirvana ....
 

TANTRISME
Le tantrisme n’est pas une religion différente de l’hindouisme, du bouddhisme (ou du jinisme). Il n’en est qu’une forme particulière, avec ses normes propres, organisant à sa manière des éléments qui  sont ceux du système général de la culture hindoue (ou bouddhique). Caractérisé par un ritualisme proliférant, un panthéon envahissant et des pratiques de yoga particulières, il a aussi des traits théologiques et doctrinaux propres, avec une vision originale de la divinité et du monde. Développement intérieur aux religions indiennes, le tantrisme, les a généralement marquées de son empreinte, si bien qu’il est peu aisé,  de repérer exactement ses contours.

Répandu avec ces religions hors de l’Inde – au Tibet, dans la péninsule indochinoise et en Indonésie, en Chine et, de là, au Japon (et cela des premiers siècles de l’ère chrétienne à nos jours) –, il y a pris des aspects divers. Si donc le tantrisme fait problème, il apparaît aussi comme un phénomène religieux multiforme, d’une longue durée historique et d’une importance considérable.


Bouddhisme et art Bouddhique en Chine et au Japon